Sites historiques à visiter

Les sites historiques à visiter au Bhoutan

Paro:

Rinpung Dzong signifie « forteresse des sublimes joyaux". Construit au milieu du 17e siècle, les bâtiments abritent actuellement les services administratifs et judiciaires du district de Paro et servent également de résidence à 200 moines. C’est le site qui accueille le festival de Paro qui a lieu au printemps. Il y a quelques années de cela, le film Little Buddha a été tourné ici.

Le temple Kyichu évoque le roi tibétain Songtsen Gompo qui a fait construire 108 temples au 17e siècle, y compris celui du Jorkhang à Lhassa. Le temple Kyichu est l’un des plus anciens du Bhoutan

Textile industry Bhutan

Le musée national est ouvert depuis 1967. Il est installé dans une ancienne tour de guet nommée Ta Dzong. Vous y découvrirez une magnifique collection d’art, entre autres des reliques, thangkha (peintures), tapisseries, armes, créations artisanales, animaux naturalisés ainsi que les fameux timbres du Bouthan. Le musée, fermé le lundi, est ouvert les autres jours de 10 heures à 16 heures.

A Paro se trouve l’unique aéroport du Bhoutan. La merveilleuse vallée de Paro aligne ses cultures en terrasse et ses magnifiques bâtiments de fermes. Des saules bordent bon nombre de ses routes au beau milieu de champs aux vives couleurs. Les sites les plus prestigieux se trouvent sur le district de Paro. Cette petite ville située à une altitude de 2280 m, se déploie de part et d’autre d’une rue principale ornée d’une centaine de petites boutiques familiales. Le marché hebdomadaire de Paro se tient les samedis.

Paro à Taktsang:

Aujourd’hui, nous grimpons jusqu’au monastère dit la tanière du tigre, également connu sous le nom de Taktsang.

Quelques détails sur l’ascension jusqu’au monastère : nous prenons la direction du nord au-delà de Paro pendant une demi heure avant de démarrer le trek vers le fameux monastère Taktsang (la tanière du tigre) qui surplombe la vallée de Paro, perché à 1,000m sur une paroi verticale vertigineuse.

Le sentier commence près de Satsam (2650m) et grimpe sur un dénivelé très raide jusqu’à la Cafétéria (2,940m), tout là-haut, la vue panoramique est superbe sur Takstang. Un peu plus d’une heure est nécessaire pour l’ascension. Il est possible de monter à poney, mais le chemin ensuite, y compris la descente, doit s’effectuer à pied. Déjà, à la Cafétéria, vous jouissez d’une très belle vue, cependant, si vous le souhaitez, il vous reste une heure environ de montée pour parvenir jusqu’au temple. De nombreux temples et sites tout proches n’attendent que votre visite.Le déjeuner vous sera servi à la maison de thé. Le trek de retour emprunte une voie assez escarpée, jusqu’à la route où vous retrouverez un moyen de transport.

Les ruines de Drukgyel Dzong s’élèvent à 14 km au nord de Paro, au bout de la route qui s’arrête là. Il a été construit en 1644 pour célébrer la victoire du Bhoutan sur le Tibet. Ce fut un centre à la fois administratif et religieux pour la ville de Paro jusqu’en 1951, date à laquelle un incendie a détruit cet édifice, autrefois très imposant. Il n’en subsiste que des ruines.

Thimphu:

Thimphu (2,300m) est située au milieu d’une vallée boisée et fertile. Depuis 1961, cette ville est la capitale officielle du royaume du Bhoutan. L’impressionnant Tashicho Dzong, 700 ans environ, a été respectueusement réhabilité en 1960 par le dernier roi Jigme Dorji Wangchuk pour devenir le siège de nombreux services royaux et gouvernementaux. Même au jour d’aujourd’hui, Thimphu compte 90 000 habitants qui ont pour circuler un nombre infime de rues sans éclairage urbain.

Memorial Chorten: Ce grand repère de Thimphu a été construit en 1974 en mémoire du troisième roi, Jigme Dorji Wangchuk, que son peuple considère comme le père du Bhoutan moderne. C’est un bâtiment blanc de quatre étages qui contient des statues et une iconographie remarquable des multiples déités des enseignements tantriques. Il fait également office de lieu de culte pour les habitants de Thimphu et des environs

Memorail Chorten-Thumpu

Zilukha Nunnery: le couvent est installé à Drubthob Goemba (monastère). Il accueille 70 nonnes qui y vivent et prient chaque jour dans le monastère. Du couvent, vous aurez une vue magnifique sur Tashicho Dzong.

Takin Sanctuary: le Takin (Budorcas taxicolor) espèce rarissime de bovidé caprin, a été choisi pour devenir l’emblème national du Bhoutan en raison, à la fois, de sa singularité et du fait qu’il soit partie intégrante de l’histoire et de la mythologie du pays. A ce qu’on raconte, le Fou divin, un saint très populaire, l’a créé, par pure magie, pour le dédier à une grande congrégation de dévots. Par l’arrière, le takin ressemble à une vache, de face à une chèvre, ce qui affole complètement les taxonomistes qui ne peuvent le relier, dans la classification des animaux, à aucun autre animal.

Indigenous Hospital ou National Institute of Traditional Medicine (ouvert de 9 heures à 17 heures du lundi au vendredi et de 9 heures à 13 heures le samedi) est l’institut officiel de développement de la recherche sur la médecine traditionnelle et ses pratiques. On y prépare et dispense des médications à base d’herbes et d’autres préparations médicales. L’établissement abrite aussi une clinique où des médecins effectuent des diagnostics et prescrivent des traitements et des médicaments traditionnels.

L’Ecole des Beaux Arts & Artisanat (ouvert de 9 heures à 17 heures du lundi au vendredi et de 9 heures à 13 heures le samedi avec quelques exceptions pendant les vacances et autres événements). Dénommée également Ecole de peinture, c’est de fait un institut national où les enfants, suivent un cursus de six ans, pour maîtriser les arts traditionnels et l’artisanat du Bhoutan selon un cycle qui s’appelle Zorig Chuksum, ce qui signifie 13 métiers d’art.

Tashichhodzong: la forteresse accueille les bureaux du roi, de ses ministres et de différentes structures gouvernementales. C’est aussi la maison mère des ordres monastiques du Bouthan. Le leader spirituel du Bouthan Je-Khenpo et les moines de Thimphu et de Punakha y résident pendant l’été. Le festival de Thimphu s’y tient chaque automne.

Le musée de l’Héritage est une création récente, installée dans une maison traditionnelle. Il retrace la vie d’une famille bouthanaise au 19e siècle.

Le musée du textile est également une création récente qui présente la grande richesse des textiles et des vêtements faits main, anciens et contemporains. Leurs couleurs et leur style sont incomparables.

La fabrique de papier: les papiers traditionnels sont fabriqués à partir de l’arbuste daphné en faisant appel à des méthodes très simples.

Punakha

De Thimphu à Punakha, nous marquons l’arrêt au col de Dochula pour contempler la chaîne Est des Himalayas et le sommet culminant du Bouthan, le Gangkar Punsum (7,550 m) . A Punakha, vous visiterez Punakha Dzong et Chimi Lhakhang. Nuit à l’hôtel à Punakha.

De Thimphu à Punakha: la route par Thimphu (75 km) prend à peu près 3 heures. Le chemin grimpe de Thimphu vers le col de Dochula (3,050 m) avant de redescendre à travers des forêts très variées dans les vallées semi-tropicales de Punakha et de Wangdi, situées aux environs de 1200 m.

Punakha Dzong ou Pungthang Dechen Phodrang est le « Palais du Grand Bonheur" situé à la confluence de deux fleuves, le Pho et le Mochu. Sa construction remonte à 1637, sous l’autorité de Shubdrung Nawang Namgyal. Selon l’ancienne tradition, il sert de résidence d’hiver au Père Abbé (Je-khenpo) et aux moines bouddhiques de la maison mère des ordres monastiques du Bouthan, ceux là mêmes qui se rendent à Thimphu en été.

Chimi Lhakhang: monastère et temple sont dédiés au Lama Drukpa Kuenley, un bouddhiste tibétain connu sous le nom populaire du Fou divin et considéré comme un héros du folklore bouthanais pour son comportement original, si loin des conventions. Drukpa Kuenley a fait construire un chorten sur le site au 14e siècle. Un temple a été édifié au dessus au siècle suivant. Le temple, est flanqué d’une centaine de grands drapeaux de prières qui flottent au sommet d’une pittoresque colline. C’est un lieu de pèlerinage pour les couples stériles. Il s’agit d’une promenade facile qui prend une demi heure à l’aller et autant au retour.

Punakha et Wangdiphodrang: Punakha et Wangdue, sont deux districts distincts localisés dans une même vallée (20km/ une demi heure de route à leur altitude la plus basse, ils sont situés à 1,250m avec des hivers agréables. Cactus, orangers, bananiers et plantes sub-tropicales s’y épanouissent. Punakha fut autrefois la capitale d’hiver du Bouthan. La tradition perdure avec l’installation saisonnière de la Maison mère des ordres monastiques.

Khamsum Yuelley Stupa: nous roulerons dans une campagne idyllique qui s’étend au nord de Punakha vers le village Nezigang, point de départ de notre montée plutôt raide à travers les cultures et les petits hameaux vers le Chorten Khamsum Yuley Namgay, un tombeau récemment édifié par la famille royale. Ce tombeau est étonnant par sa structure si particulière qui comporte une sorte d’arc en ciel d’images de Guru Rimpoche et de superbes vues de la vallée de Punakha. L’ascension jusqu’au sommet prend une heure et l’on a le choix des routes pour redescendre en suivant les différents sentiers qui longent la rivière et passent près de fermes aux murs blancs en direction de Punakha Dzong.

Wangdiphodrang Dzong: Shubdrung Nawang Namgyal a fait construire en 1638 cette forteresse massive perchée sur un sommet juste à la confluence des fleuves Punakha Chu et Tang Chu Rivers. Son architecture évoque la forme d’un taureau endormi.Le festival Wangdi a lieu ici en automne.

En route de Punakha pour Paro via Thimphu. Ce trajet prend aux alentours de 4 heures pour parcourir les 140 km. De Punakha, on retourne franchir le col Dochula (3,050 m), où vous pourrez contempler une nouvelle fois les pics des Himalayas de la chaîne Est. Descendre de Thimphu en venant de Dochula prend 40 minutes environ. Par la route de Thimphu, on arrive à Paro en un peu plus d’une heure. La branche ouest de la route principale de Thimphu, suit les rives de la rivière Wangchu dans la vallée foor à travers les extensions et les villages du Thimphu pour arriver à la confluence du Chuzom, qui est aussi le nœud routier pour aller à Paro, Ha, Thimphu et Phuntsholing. De Chuzom, nous mettons le cap Nord Ouest pendant une demi heure en remontant la rivière Pa Chu, nous passons par le temple de Tachogang sur l’autre rive du fleuve, nous arrivons alors sur une route assez droite qui passe au milieu des villages et des fermes de la vallée de Paro.

Farm House ou Village Home: les fermes du Bhutan sont très colorées, bien décorées et traditionnellement construites sans un seul clou. La plupart d’entre elles ont 3 étages. Le rez-de-chaussée est utilisé pour parquer les troupeaux. Le deuxième étage accueille la vie familiale et, tout en haut, on stocke et garde au sec la nourriture pour les humains et les animaux. Presque toutes les fermes sont de même style architectural. Une visite à la ferme est intéressante en ce qu’elle vous fait vivre, au quotidien, la vie des simples Bouthanais

Farm House Bhutan
Voir plus